Comment appliquer son crépi extérieur ?

Nos conseils pour appliquer son crépi extérieur :

Avant toutes choses, sachez qu’appliquer son crépi extérieur de sa maison nécessite de réaliser une demande préalable de travaux en mairie : vous devrez vous renseigner sur les normes en matière de couleur, de technique ou de matériau auprès des pouvoirs locaux.

Avant d’appliquer votre crépi extérieur, commencez par protéger tout ce qui vous semble nécessaire à l’aide d’une bâche et utilisez un nettoyeur haute pression à froid pour nettoyer en profondeur votre mur. Rebouchez alors les fissures que vous avez pu repérer. Les murs doivent être propres, sains, secs, et exempts de moisissures ou de champignons.

Pour appliquer votre crépi extérieur, deux possibilités s’offrent à vous : le rouleau « spécial crépi » ou la taloche.

Au rouleau : Faites des mouvements du haut vers le bas et passez le rouleau alvéolé sur une couche de 2 mm d’épaisseur. Croisez ensuite le crépi, en passant le même rouleau, perpendiculairement au premier passage pour obtenir une répartition uniforme. Sans attendre, réalisez ensuite le décor en passant lentement et régulièrement de bas en haut à l’aide d’un rouleau structuré (« trous brûlés », « nid d’abeille » ou « grain fin » selon la finition souhaitée). Pour éviter toute sur-épaisseur de crépi, prenez soin d’enlever les excédants de produit à l’aide d’un couteau à enduire.

À la taloche : Appliquez une couche de crépi de 2 mm d’épaisseur sur une surface d’environ 1,50 m sur 1,50 m. Passez ensuite la taloche en faisant des mouvements circulaires ou de haut en bas pour donner un effet. Faites attention à bien obtenir une surface uniforme.

Il vous faudra ensuite suivre les étapes suivantes :
appliquer son crépi extérieur
Enfin, pour éviter l’humidité, sachez qu’il est déconseillé de travailler trop tôt le matin afin. De la même manière, un soleil trop présent fera sécher trop vite votre crépi tandis qu’une température basse multipliera le temps de séchage.

Do It Yourself – Création de lampes design

Découvrez comment créer vous-même des lampes design aux couleurs de vos effigies favorites !

Avec quelques outils trouvables facilement et du temps, la création d’objets de décoration design sont à la portée de tous. La vidéo suivante est un exemple parfait de créations originales que vous pouvez faire vous-même. De plus, ces lampes uniques peuvent être personnalisables à l’infini en fonction des goûts et des univers de chacun.

Libérez  votre imagination et laissez vous porter par vos envies les plus folles !

Vous aimez ces lampes design et vous êtes un adepte de ce genre de créations innovantes ? Alors n’hésitez plus et allez voir nos autres articles pour avoir toujours plus d’idées innovantes !

Comment percer du carrelage sans le casser ?

On pourrait croire à première vue que percer du carrelage sans le casser est une chose facile…détrompez-vous ! Percer le carrelage est tout un art, et il est nécessaire de prendre certaines précautions pour éviter de l’abîmer.

Si vous souhaitez percer votre carrelage ou votre faïence, soyez très vigilant aux différentes manipulations effectuées sur votre surface. Il suffit d’un mauvais geste pour que le mur de votre pièce soit complètement délabré et irréparable. En effet, si votre carrelage se casse ou se fissure il sera impossible de le récupérer, et vous pourrez alors dire adieu au projet qui vous tenait tant à cœur.

Afin d’éviter ce problème, voici une série d’étapes faciles à appliquer pour réaliser votre perçage en toute sérénité.

Les différentes étapes pour percer du carrelage sans le casser : 

  • Marquez avec un crayon l’endroit où vous souhaitez faire le trou.
  • Une fois la marque faite, nous vous conseillons de placer de l’adhésif en forme de croix par-dessus la marque de crayon sur le carrelage. Cette étape vous permet de ne pas vous tromper et de savoir parfaitement où percer sans crainte.
  • Après avoir insérer le foret dans votre perceuse, placez-vous au milieu de la croix précédemment scotchée. Ensuite, sans allumer votre perceuse, effectuez une légère pression sur celle-ci afin de commencer votre perçage avec précision.
  • Pour terminer, la meilleure solution est de placer votre foret perpendiculairement au mur, d’allumer votre appareil, et de démarrer votre perçage tout doucement, en y allant petit à petit jusqu’à l’obtention du trou désiré.

percer du carrelage sans le casser

Grâce à cette technique simple et astucieuse, vous êtes à présent capable de percer du carrelage sans le casser ! Alors n’attendez plus et allez chercher vos outils !

Nos conseils pour installer votre haie artificielle avant l’été

Afin de profiter de l’été dans votre jardin avec plus d’intimité, nous allons découvrir comment installer une haie artificielle décorative rapidement et facilement. Que ce soit en brins ou en rouleaux, choisissez votre type de haie adapté à votre maison.

haie artificielle

revêtement haie artificielle

Cette image illustre les différents types de revêtements possibles pour une haie artificielle : Feuille ou Gazon

Pour commencer, la haie artificielle possède de nombreux avantages :

  • Elle vous offre de l’intimité lorsque vous êtes dans votre jardin
  • Elle est plus esthétique qu’un mur en béton
  • Elle est compatible avec tous types de supports (portails, murets, cloisons…)
  • Elle est immédiatement utilisable : pas besoin d’attendre qu’elle ne pousse
  • Elle conserve une belle couleur verte pendant au moins 10 ans grâce aux différents traitements anti-UV et décoloration
  • Elle ajoute une zone d’ombre à votre jardin
  • Elle ne nécessite pas d’entretien : ni taille, ni traitement anti-parasites

Ces avantages sont communs aux deux types de haies artificielles : les haies en brins et en rouleau. Ces deux types sont adaptés à des usages différents selon vos besoins.

Haies artificielles en brins

Ce type de haies s’accroche uniquement à un grillage car il faut serrer la haie autour des différents barreaux que constituent votre grillage. Pour une occultation maximale, il est recommandé de recouvrir à la fois le recto et le verso de votre grille.

Avantage : L’aspect naturel de la haie artificielle en brins

Haies artificielles en rouleaux

Plus facile à poser, ce type de haies a simplement besoin d’être découpée dans les dimensions souhaités.  Ce type de haies artificielles possède l’avantage de pouvoir recouvrir aussi bien un grillage qu’une brande ou une canisse.

Avantage : L’installation facile et la multitude de surfaces adaptés aux haies artificielles en rouleau.

Comment installer sa haie artificielle ?

Etape 1 : Équipez-vous de brides de différentes tailles et couleurs et de fil plastique de jardin de différentes grosseurs.

Etape 2 : Mesurez la dimension de la partie supérieure du support.

Etape 3 : Découpez la pièce de haie artificielle en fonction de la dimension mesurée.

Etape 5 : Plaquez la pièce de haie contre votre support puis maintenez-la grâce aux brides situées autour des barres métalliques de votre porte ou de votre grillage.

Etape 6 : Coupez la pièce ou les pièces dont vous avez besoin dans les proportions souhaitées.. Pour effectuer ce travail de découpe, privilégiez une pince qui vous servira aussi à couper les extrémités des fils.

Etape 7 : Fixez le reste des pièces à la haie artificielle en procédant de la même manière que la première fois.

Prévoyez une journée de printemps pour installer votre haie artificielle et profitez d’une belle journée ensoleillée sans subir les désagréments de l’hiver ni les lourdes chaleurs estivales !

Comment récupérer l’eau de pluie ?

Vous souhaitez conjuguer économie et écologie ? C’est possible en récupérant un élément que nous utilisons quotidiennement : l’eau ! En effet, 45% de l’eau de pluie que nous utilisons ne nécessite pas d’être potable, c’est la raison pour laquelle récupérer l’eau de pluie peut s’avérer très intéressant.

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

Il y a 3 principales raisons de récupérer l’eau de pluie :

  • Utilisez l’eau de pluie récupérée pour divers usages domestiques (arrosage, lavage de voiture, terrasse, lavage de voiture, terrasse). Sur une année et selon le taux de pluviométrie de votre région, vous pouvez récupérer jusqu’à 600 litres d’eau par m² de toiture.
  • Economisez entre 500 et 700€ par an en réduisant votre consommation d’eau non potable. Avec la hausse permanente du prix du m³ d’eau, le système de récupération d’eau de pluie est une solution rapidement amortissable.
  • Agissez de façon écologique en réduisant vos consommations d’eau.

Pour quels usages peut-on employer l’eau de pluie ?

De multiples usages ne nécessitent pas d’eau potable mais demandent tout de même une consommation d’eau conséquente. L’eau nécessaire pour le lavage de votre voiture, l’arrosage de votre jardin, le remplissage de votre machine à laver ou encore la chasse de vos toilettes sont autant de bonnes raisons de récupérer l’eau de pluie.

 
Utilisation pour récupérer l'eau de pluie

Installation du récupérateur d’eau

L’eau de pluie qui tombe sur la toiture est canalisée vers les descentes de gouttières qui sont reliées à la cuve. Une petite grille (crapaudine) placée sur la descente effectue un premier filtrage en retenant les débris du toit (feuilles…). En amont de la cuve, l’eau passe dans un filtre-décanteur qui sépare les impuretés en suspension pour être ensuite envoyée dans le réseau de distribution de l’eau de la maison.

Il faut bien évidemment placer votre récupérateur à proximité d’une descente et installer votre récupérateur sur une surface plate et solide, à l’abri des arbres pour éviter d’avoir des feuilles dans le réservoir. Pour les cuves enterrées il faut se renseigner sur la nature du sol avant de l’installer pour pouvoir stabiliser la cuve dans le sol.
1. Utiliser un collecteur de gouttière (avec un filtre si possible) qui va se placer directement au sein de la gouttière.

2. Choisir son récupérateur d’eau en fonction de ses besoins : il existe différents modèles de récupérateurs d’eau, avec des capacités pouvant atteindre jusqu’à 10 000.

3. Installer son récupérateur d’eau

4. Installer un trop plein qui permettra de refouler l’eau dans le réseau d’eau pluviale si la cuve venait à être pleine.

5. Couvrir la cuve permet d’éviter la formation d’algues et la prolifération de micro-organismes ou insectes.

Êtes-vous prêt à tenter l’expérience et récupérer l’eau de pluie ?

Comment bien choisir sa ponceuse ?

Que vous effectuiez des travaux importants ou des activités de bricolage à la maison, une bonne ponceuse est un élément indispensable de votre atelier.

Pour ce faire, retrouvez notre fiche conseil pour bien choisir sa ponceuse.

Il existe différentes sortes de ponceuses. On distingue :

  • Les ponceuses à bande
  • Les ponceuses vibrantes
  • Les ponceuses girafe
  • Les ponceuses excentriques

Les différents types de ponceuses

La ponceuse à bande 

Constituée de 2 rouleaux entre lesquels est fixée une bande de papier de verre, la ponceuse à bande est destinée au ponçage grossier. Elle n’est pas du tout adaptée à des travaux de précision. Relativement lourde, elle se manie sur de grandes surfaces très rugueuses afin de les dégrossir.

La ponceuse vibrante

Elle se caractérise par le mouvement oscillatoire de son plateau. Cette ponceuse est particulièrement utile pour des ponçages de finition. Avec un poids assez léger, elle se manie facilement dans les moindres recoins.  Vous aurez également l’avantage d’avoir différentes formes de plateau.

  • Un plateau triangulaire : Adapté pour les angles
  • Un plateau rectangulaire : Adapté pour des surfaces planes
La ponceuse excentrique

Très polyvalente, elle allie deux types de mouvement (rotatif et oscillant) ce qui permet donc de l’utiliser à la fois pour du ponçage grossier et du ponçages de finition.

La ponceuse girafe

La ponceuse girafe est idéale pour poncer les murs et les plafonds. Dotée d’un bras télescopique elle rend le ponçage des grandes surfaces plus simple.

Conseil pour un ponçage réussi :

Gardez toujours votre ponceuse en mouvement ! Si vous maintenez la ponceuse sur place, vous risquez de creuser la pièce.

Surtout, maintenez fermement la ponceuse. Selon la puissance, elle aura tendance à s’échapper de vos mains

 

post_ponceuse

Do It Yourself – Des rangements personnalisés

Vous manquez d’espace de rangements dans votre placard ?

Nous vous proposons aujourd’hui un tuto DIY concernant vos espaces de rangements qui en ravira plus d’un. Découvrez une méthode astucieuse pour gagner de la place. Simple, efficace et peu coûteuse.

Partagez avec nous vos idées et astuces rangement.

DoItYourself – Création de tables design

Découvrez comment donner une seconde vie à vos vieilles valises en les transformant en tables !

Il y a une panoplie de projets DIY que vous pouvez faire avec ces bijoux d’un passé pas si lointain. Tables de chevets, étagères, bar, maquilleuse… tout est possible !
Laissez libre cours à votre imagination et réalisez vos propres créations ! Ça c’est de la récup’ !

Quand des valises deviennent des tables !

Do It Yourself – Porte-verres pour vos bouteilles de vin

Voici une idée originale pour transporter vos verres et votre bouteille de vin ou de champagne de manière efficace et élégante.

Ce porte-verres vous permettra de tout porter aisément sans avoir à faire plusieurs voyages et sans risque de casser vos jolis verres à pied !
Il vous faudra tout d’abord couper un morceau de bois carré d’environ 20 cm de côté et d’un ou deux centimètres d’épaisseur.
Vous devrez ensuite tracer vos traits de découpe et repérer le centre. Percez avec une scie cloche au centre de la planche un trou d’environ 4 cm de diamètre puis découpez des encoches dans le bois avec une scie (ici il y en a 4, mais si vous voulez transporter plus de verres vous pouvez en faire plus). Enfin, poncez vos découpes de scie pour une finition propre.
Vous pouvez maintenant admirer votre travail qui va en mettre plein les yeux à vos amis et déguster une bouteille de vin ou de champagne avec eux ! (avec modération bien sûr)

Ça vous plait ?

porte-verres800x800